BINCHOIS


BINCHOIS
BINCHOIS

BINCHOIS GILLES DE BINCHE dit (1400 env.-1460)

Compositeur franco-flamand, le plus célèbre représentant de l’école bourguignonne; ses chansons polyphoniques profanes, dont 55 sont connues, figurent parmi les plus belles du genre. Il écrivit aussi de nombreuses pages de musique religieuse. Il fut soldat, mais d’«honorable mondanité», comme nous l’apprend la Déploration sur la mort de Binchois , composée et peut-être aussi écrite par Ockeghem; ensuite, il fut ordonné prêtre. En 1424, on le trouve à Paris, au service de William de la Pole (d’abord comte, puis duc de Suffolk) qu’il suivit en Hainaut en 1425, et peut-être en Angleterre. Il entra, vers 1430, à la chapelle de Philippe le Bon de Bourgogne (lui-même harpiste amateur), où il resta jusqu’à sa mort, en devenant finalement second chapelain et chantre. En 1437, il fut nommé chanoine de Mons, Soignies et Cassel. L’opinion émise par Martin Le Franc (Le Champion des dames , 1440), selon laquelle Dufay et Binchois prirent Dunstable pour modèle, vaut à la fois pour la musique sacrée et la musique profane de Binchois; celui-ci cultiva le rythme aimable et subtil, la mélodie fraîche et gracieuse (il fut surnommé «père de joyeuseté» par l’auteur de la Déploration : on parlerait aujourd’hui d’enjouement), et le traitement nouveau de la dissonance de ses contemporains anglais, notamment Dunstable; toutefois, on relèverait aussi dans son style «une mélancolie profonde» (W. Rehm), caractéristique de l’esprit de son époque.

L’art de Binchois et de Dufay est tout aussi bien le fruit de l’évolution de l’ars nova. Binchois fait preuve d’un goût littéraire sûr; il choisit avec discernement les poésies à mettre en musique (Charles d’Orléans, Alain Chartier, Christine de Pisan). Dans Mon cuer chante joyeusement (Charles d’Orléans), il dose avec bonheur style mélismatique et style syllabique. Les chansons courtoises obéissent à une forme unique: superius, à qui est confiée la mélodie principale, ténor et contre-ténor; ce dernier complète l’harmonie et peut être confié à un instrument. Quant aux cadences, Binchois leur reconnaît une fonction organisatrice précise: elles sont soit traitées en faux-bourdons, soit établies sur le rapport dominante-tonique, laquelle est atteinte par la tierce inférieure (rarement par la sensible). L’œuvre profane de Binchois manifeste une véritable capacité d’invention, une fraîcheur et une justesse expressive pleines de distinction qui en font l’un des maîtres de son temps. Avec Ay, douloureux, disant hélas , Esclave puist-il devenir ou Dueil angouisseux , il atteint un très haut niveau d’expression artistique. En musique sacrée, son inspiration est peu significative et le cède assurément à celle de Dufay. Il n’a sans doute pas participé à l’innovation majeure de ce temps: un cantus firmus comme principe mélodique de composition d’une messe (ainsi chez Ockeghem). La plupart de ses motets, les parties de l’ordinaire de la messe, sont traités de manière à servir l’art de la cantilène et s’apparentent, techniquement parlant, à l’écriture de ses chansons profanes. Les autres œuvres (hymnes, psaumes, magnificat, Te Deum) obéissent à la technique du faux-bourdon. Enfin, dans le célèbre recueil de musique instrumentale, le Buxheimer Orgelbuch , du milieu du XVe siècle, existent plusieurs œuvres de Binchois.

Binchois
(Gilles) (v. 1400 - 1460) compositeur franco-flamand du Hainaut (chansons et oeuvres religieuses).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Binchois —   [bɛ̃ ʃwa], de Binche [də bɛ̃ːʃ], Gilles, frankoflämischer Komponist, * Mons um 1400, ✝ Soignies (Hennegau) 20. 9. 1460; war 1430 56 Kaplan der burgundischen Hofkapelle. Seine Werke (erhalten sind Messsätze, etwa 30 Motetten und Hymnen sowie 55… …   Universal-Lexikon

  • Binchois — Gilles Binchois (rechts), zusammen mit Guillaume Dufay Gilles Binchois, auch de Bins, Binch, Binche, (* um 1400 in Mons (?); † 20. September 1460 in Soignies) war Komponist, Dichter und Kleriker …   Deutsch Wikipedia

  • Binchois — Gilles Binchois Guillaume Dufay (à gauche) et Gilles Binchois (à droite), dessinés en 1451. Gilles Binchois, aussi connu sous les noms Gilles de Binche et Gilles de Bins, (Mons, ca 1400 Soignies, le 20 septembre 1460) est un compositeur …   Wikipédia en Français

  • Binchois — Fr. /baonn shwann /, n. Gilles Du. /khil euhs/; Fr. /zheel/ or Egidius Du. /ay khee dee oos /, c1400 60, Flemish composer. * * * …   Universalium

  • Binchois — Fr. /baonn shwann /, n. Gilles Du. /khil euhs/; Fr. /zheel/ or Egidius Du. /ay khee dee oos /, c1400 60, Flemish composer …   Useful english dictionary

  • Binchois, Gilles — ▪ Flemish composer in full  Gilles Egidius Binchois, Binchois  also spelled  De Binche  born c. 1400, Mons, Hainaut [now in Belgium] died Sept. 20, 1460, near Mons       Flemish composer of church music and of secular chansons that were among the …   Universalium

  • Binchois, Gilles — (1400 1460)    One of the major composers associated with the flowering of music at the court of the dukes of Burgundy in the 15th century Netherlands. Although he produced much liturgical music, he is best known for his secular chansons (songs)… …   Historical Dictionary of Renaissance

  • Binchois, Gilles — (c. 1400, Mons, Hainault [modern Belgium]– 20 September 1460, Soignies, France)    Composer mostly known today for his secular chansons for the Burgundian court (served c.1430–death), he also wrote sacred music in a comparatively conservative… …   Historical dictionary of sacred music

  • Gilles Binchois — Binchois (a la derecha), con Guillaume Dufay. Gilles Binchois, también conocido como Gilles de Binchois, de Binche o Gilles de Bins (Mons, Bélgica, c. 1400 † Soignies, Bélgica, el 20 de septiembre de 1460), fue un compositor franco flamenco, uno… …   Wikipedia Español

  • Gilles Binchois — (rechts), zusammen mit Guillaume Du Fay Gilles Binchois, auch de Bins, Binch, Binche, (* um 1400 in Mons (?); † 20. September 1460 in Soignies) war ein franco flämischer Komponist, Dichter und Kleriker …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.